Publié le : 29 juin 20215 mins de lecture

Jusqu’au 6ème mois du bébé, l’allaitement au lait maternel est plus que recommandé. Le lait maternel contient plus de deux-cents composantes dont des acides gras essentiels, des hormones, des minéraux, des vitamines, des lipides, des protéines ou encore des anticorps. Il est ainsi bien plus que la source d’alimentation pour un bébé. Découvrez pourquoi il faut privilégier le lait maternel. Celui-ci possède plusieurs bienfaits.

Quels sont les avantages du lait maternel pour le bébé ?

Le lait maternel procure généralement tous les éléments dont a besoin le bébé afin de bien grandir et d’être en bonne santé. La composition de lait maternel évolue de plus au fil des semaines et au cours de la tétée. L’alimentation de bébé est ainsi bien adaptée à ses besoins et à chaque étape de la croissance. Il existe plusieurs bienfaits de lait maternel pour le bébé. Il assure une bonne digestion et appuie le développement de système immunitaire du bébé. Il réduit le risque des allergies et favorise le développement cognitif.

De plus, le lait maternel prévient également les risques d’obésité et optimise un lien et une confiance entre le bébé et la maman. Il protège aussi le bébé d’infections gastro-intestinales, de voies respiratoires supérieures et de quelques maladies inflammatoires. Pour plus d’informations, cliquez sur allaitement.info

Quels sont les bienfaits de l’allaitement au sein pour la maman ?

Il existe plusieurs bienfaits de l’allaitement. L’allaitement au sein est, pour ses nombreux bienfaits, à privilégier à un allaitement au biberon. Cette pratique est saine et plus confortable et elle est notamment bénéfique pour la maman. L’allaitement au sein apporte, en effet, plusieurs bienfaits pour la maman. Il facilite la perte de poids. Ladite production de lait pousse, en effet, le corps à brûler des calories. L’allaitement au sein diffère le retour de règle menstruelles et réduit les risques de cancer de sein et d’ovaire.

Il optimise également un lien effectif entre le bébé et la maman et permet une contraception naturelle : il s’agite de la méthode MAMA ou l’allaitement maternel et aménorrhée. Cela peut se réaliser seulement lorsque le bébé est exclusivement nourri au sein, sans retour de couche, au moins cinq à six fois en 24 h. Si le rythme de tétées ne peut pas être maintenu, dans ce cas, l’utilisation du tire-lait est recommandée. Vous pouvez voir l’info allaitement.

Comment éviter le mamelon douloureux et l’engorgement ?

Les douleurs aux mamelons et l’engorgement de seins poussent en général quelques femmes à ne pas opter pour l’allaitement au sein. Cependant, il est possible de les alléger rapidement ou bien les éviter. Il faut aussi savoir que souvent les seins s’engorgent au cours de premiers jours d’allaitement. Il suffit, dans ce cas, de continuer d’allaiter votre enfant aussi souvent et aussi longtemps qu’il le réclame. Cela permet de désengorger les seins. Également, il est possible d’utiliser le tire-lait. Il est aussi recommandé de porter le soutien-gorge d’allaitement qui est adapté à ses menstruations afin d’éviter l’engorgement des seins.

Il ne doit également pas compresser la poitrine. En ce qui concerne les crevasses et les mamelons sensibles, il existe des précautions à prendre afin de les éviter. Vous devez tout d’abord utiliser un savon surgras afin de nettoyer les mamelons. Il faut aussi masser les seins régulièrement avec une crème grasse ou une huile avant l’accouchement. En cas de crevasses ou de douleurs, il existe des mesures à prendre afin de se soulager rapidement. Il est important de masser les seins sous la douche chaude. De plus, il est également nécessaire d’appliquer une compresse chaude ou une serviette avant d’allaiter le bébé et d’utiliser une téterelle, celle-ci est à employer en dernier recours.